Implant dentaire

Implantologie chirurgicale et prothétique

L’implantologie est LA thérapeutique moderne de remplacement des dents manquantes qui nous permet d’éviter d’avoir à prendre appui sur les dents saines voisines. Nous traitons nos patients de la même façon que nous traiterions des membres de nos familles, ou aimerions être soignés pour des problèmes similaires.

Nous pratiquons l’implantologie depuis 1993. Nous traitons des cas simples d’édentement unitaires autant que des cas complexes comprenant de nombreux implants aussi bien chez des édentés partiels que chez de édentés complets.

Nous pratiquons la chirurgie :

  • pré-implantaire (et post implantaire) muco-gingivale et osseuse
  • greffes de tissus mou: greffe gingivale ou de tissu conjonctif
  • greffes osseuses sous sinusiennes par abord latéral (sinus lift) ou crestal (technique de Summers)

    Avant : On voit sur cette image un sinus maxillaire gauche présentant une résorption osseuse verticale de la partie ou les dents sont absentes: la “boule” des deux images du bas n’est qu’un épaississement de la muqueuse de ce sinus (polype) sans doute en relation avec une infection dentaire ancienne.

    Après : On voit sur les deux images du bas le comblement osseux de ce sinus permettant dans ces nouvelles conditions la pose d’implants. Le comblement a été réalisé avec de l’os de banque.

  • régénération osseuse guidée R.O.G pré et per implantaire
  • technique d’expension osseuse, de compaction osseuse

Les questions principales régulièrement posées

Qu'est-ce qu'un implant dentaire ?

Les implants doivent être considérés comme des racines artificielles. Ce sont des dispositifs médicaux généralement fabriqués avec du titane pur ou des alliage de titane + zircone (pour ce qui concerne les implants que nous utilisons) et destinés à créer dans les mâchoires , des ancrages résistants, stables dans la durée, non iatrogènes, efficaces sur lesquels s’adapte une prothèse dentaire mobile ou fixe en vue de redonner au patient une fonction adéquate, un confort satisfaisant et un  sourire  qui lui convienne.
Il existe des implants de tous diamètres et longueurs choisis en fonction des dimensions du site osseux à implanter

Implant Straumann Pure Céramique
Implant Straumann Bone Level
Implant Straumann court
Implant Straumann Bone Level
Implant dentaire à coté d'une alumette
Implant dentaire

Quelles sont les solutions pour remplacer une dent manquante ?

Il est toujours préférable de remplacer une ou des dents manquantes afin d’éviter les déséquilibres montrés dans la vidéo.

Combien d’implants dois-je avoir pour régler mon problème ?

Chaque cas est un cas particulier et la décision du nombre d’implants à installer dépend de nombreux facteurs individuels à chaque patient et chaque situation clinique mais voici deux exemples. Votre chirurgien dentiste vous exposera les raisons de ses choix après étude approfondie de votre cas.

Quelles sont les contre-indications et facteurs de risques aux implants dentaires ?

Les contre-indications médicales sont rares : la seule vrai contre indication est la présence chez le patient d’une prothèse cardiaque valvulaire. Il existe en revanche beaucoup de contre-indication relatives comme une hygiène buccale insuffisante ou inadaptée, le diabète, les patients immuno-déprimés, l’ostéoporose, un tabagisme excessif, les addictions aux produits toxiques, alcool etc.

Si je manque d’os quand dois-je avoir une greffe osseuse, et y a t’il des techniques alternatives ?

Chaque cas est analysé finement au préalable et la greffe d’os n’est pas obligatoire même en cas de volume d’os réduit.

Il y a plusieurs types de greffes d’os :

  • la greffe en bloc d’os autogène  c’est un bloc osseux prélevé chez le patient , dans sa bouche, généralement à l’angle interne de la mâchoire inférieure.
  • la greffe d’os allogénique : c’est de l’os qui peut se présenter soit en bloc soit en poudre, en provenance de donneurs humains sains devant subir une intervention orthopédique, et collecté par une banque d’os. Il y en a plusieurs en France.
  • la greffe d’os d’origine bovine ou porcine: c’est de l’os qui peut se présenter soit en bloc soit en poudre, en provenance de donneurs non humains. Ces matériaux subissent des traitements préalables similaires à ceux des greffons humains allogéniques et peuvent être utilisés en toute sécurité dans des indications très précises, surtout sous forme de poudre.

La greffe osseuse en bloc par prélèvement intra buccal chez le patient est de moins en moins nécessaire en présence de matériaux alternatifs.

En revanche, l’utilisation de poudre d’os de banque ou de petits copeaux d’os prélevés chez le patient à proximité est très fréquent.

Il existe diverses techniques de chirurgie osseuse qui permettent de poser des implants quand le volume osseux est réduit. les logiciels de planification et la chirurgie guidée, les implants inclinés permettent d’exploiter au mieux des volumes d’os réduits. Enfin les états de surface, les “design” des implants et des matériaux récents permettent d’installer des implants plus fins moins grands avec autant de succès.

Des implants dentaires peuvent-ils être mis en place de suite après extraction des dents ?

Dans de nombreux cas, il est aujourd’hui possible de poser l’implant le jour même de l’extraction mais sous conditions que l’os n’ait pas été trop abîmé par l’infection ayant justifié l’extraction. La chirurgie guidée est d’une aide précieuse dans ces cas.

Comment se déroule l’intervention de mise en place des implants ?

Schématiquement la procédure est la suivante :

  • préparation du patient: casaque, charlotte, badigeon antiseptique autour de la bouche…
  • anesthésie locale
  • antisepsie du champs opératoire
  • incision de la zone d’intervention
  • décollement localisé de la gencive
  • forage sous irrigation du site devant recevoir l’ implant
  • mise en place de l’implant, contrôle du “torque” mécanique
  • mise en place de la vis de couverture de l’implant ou d’une vis de cicatrisation gingivale
  • fermeture par sutures
  • délivrance d’un antalgique et des conseils post-opératoires oralement
  • radiographie post-opératoire de contrôle
  • délivrance des recommandations et ordonnance écrites

Est-il nécessaire de se faire poser les implants en milieu hospitalier ?

Il n’est pas nécessaire d’être opéré(e) en milieu hospitalier car il est tout à fait possible de réunir des conditions de sécurité sanitaire satisfaisantes (stérilisation, matériels de protection à usage unique etc..) en cabinet dentaire, pour peu que ce dernier soit équipé d’une salle dédiée à cette activité chirurgicale.

Quel type d’anesthésie devrais-je subir ?

Les interventions sont toujours réalisées sous anesthésie locale. Nous prescrivons le plus souvent un anxiolytique léger afin de réduire le stress que peuvent ressentir certains patients avant l’ intervention.

Y a-t-il des risques opératoires ?

Comme dans toute chirurgie le risque zéro n’existe pas mais l’un ensemble des précautions est prise lors de la phase du diagnostic à savoir :

  • l’examen clinique initial
  • le questionnaire médical
  • des examens biologiques complémentaires simples
  • la radio 3D cone beam 3D
  • des empreintes d’étude
  • l’utilisation d’un logiciel de planification chirurgicale tend à le réduire au minimum

La chirurgie guidée est la concrétisation de l’union de ces moyens techniques tendant à réduire “à zéro” le risque opératoire.

Quel risque ai-je d’avoir mal pendant et après l’intervention ?

La notion de douleur est variable selon les personnes. Nous prenons toutes les précaution durant l’intervention sur le plan anesthésique pour que l’intervention soit exempte de sensations désagréables.
Après la chirurgie nous appliquons un protocole antalgique adapté au type d’intervention qui sera suivi le ou les jours suivants.

Dois-je respecter des consignes particulières après ma chirurgie implantaire ?

Toutes les explications concernant l’alimentation, l’hygiène buccale à respecter ainsi que le mode vie suivant une intervention d’implantologie seront données oralement et sur un document récapitulatif.

Comment devrais-je nettoyer mes dents une fois les travaux terminés ?

Les consignes de nettoyage des dents sont adaptées à chaque patient en fonction de ses particularités locales et anatomiques

Avec quels implants travaillez-vous ?

Nous travaillons depuis de très nombreuses année avec un fabricant Suisse d’implants dentaires, leader mondial de l’implantologie, pionnier depuis toujours en terme d’innovations médicales et techniques. Les implants que nous posons sont fabriqués dans un alliage de Titane pur + Zircone ou en Zircone médicale pure.

Combien de temps dois-je attendre avant d’avoir mes dents définitives ?

Le délai d’attente nécessaire avant de mettre en place les dents définitives est essentiellement lié aux qualités de résistance mécanique de l’os de la mâchoire considérée et varie de deux mois environ pour un os de bonne qualité à six voire plus pour un os de qualité médiocre.

Est-ce que j‘aurai des dents pendant le temps d’attente ?

Pour les cas où l’aspect esthétique du sourire est en jeu une solution sera toujours existante, fixe ou mobile. Pour les cas sans enjeu esthétique il n’est pas toujours nécessaire de remplacer les dents manquantes surtout dans les parties postérieure des mâchoires hormis chez les édentés complets où nous faisons notre possible pour les remplacer sous 48h au maximum ( mise en charge immédiate).

Quel est le risque d’avoir un échec ?

Le risque d’échec est faible d’environ 2% et n’est que très rarement définitif.
Il s’agit des cas ou la cicatrisation osseuse sur l’implant a été perturbée (faible vascularisation de l’os entre autres). Il ne s’agit pas d’un rejet car l’implant n’est pas une greffe d’organe. La plupart du temps l’implant sera retiré rapidement puis un autre sera mis en place quelques semaines plus tard. Certains problèmes de santé comme un excès de cholestérol ou une insuffisance en vitamine D peuvent être facteurs favorisants.

Combien de temps vais-je garder mes implants dans ma bouche ?

Un implant peut en théorie être gardée à vie, mais c’est une “mécanique” qui fonctionne tous les jours matin midi et soir… Donc si certain implants peuvent rester stable pendant des décennies, d’autres, du fait que l’entretien et les habitudes d’hygiène, le tabagisme ou la santé d’une personne peuvent changer au cours de sa vie, seront amenés à être déposés plus rapidement.

J’ai un (des) appareil(s) complet(s) qui ne tient (tiennent) pas, y a-t-il une ou des solutions ?

  • Dans le cas où l’os de la mâchoire est peu volumineux la prothèse sera un bridge fixé sur quatre ou six implants ; les deux implants postérieurs seront obligatoirement obliques , soit pour éviter le nerf mandibulaire à la mâchoire du bas, soit pour éviter le sinus maxillaire à la mâchoire du haut.

  • Dans le cas où l’os de la mâchoire est volumineux la prothèse sera fixée sur six ou plus implants droits

  • Dans les cas où il n’y a que peu d’os de soutien il est possible de réaliser une prothèse amovible stabilisée clipsée sur deux implants seulement munis chacun d’un attachement ressemblant à un bouton pression vestimentaire.